Résultats de votre recherche :

    Définition des figures de style littéraires

    Définition des figures de style littéraires

    Les figures de style sont partout en littérature. Elles sont parfois volontaires, d'autres fois elles se dévoilent à la lecture. Chacune d'entre elles provoque un effet au moment de la lecture. Les figures de style littéraires ont d'ailleurs la particularité d'enrichir la lecture du lecteur attentif aux phrasés et aux sons qui ressortent.

    Définition des figures de style

    La figure est identifiée comme un morceau de discours anomal mis à la place de la forme qui serait normale : par exemple, "bocal d'oiseaux" pour "espace rempli d'oiseaux". La figure apparaît ainsi comme une faute volontaire ou comme un écart de discours par rapport à la norme de la langue. Et son interprétation consiste à rétablir le mot ou l'expression ordinaire qu'elle remplace.
    Marc Bonhomme, Les figures clés du discours

    Définir les figures de style n'est pas si compliqué. Il s'agit d'un effet de langage qui a pour but de provoquer une réaction chez le lecteur. Elle n'existe que par la lecture. Certaines sont très visibles comme les accumulations, mais d'autres sont beaucoup plus fines et discrètes. Pour les repérer, il faut comprendre les différents rouages de construction de la figure en question. Il s'agit bien souvent d'un travail littéraire constitué en amont.

    La figure de style est, selon Chaïm Perelman, une façon de parler différente de ce qui se fait d'ordinaire. La figure de style est donc vue comme un écart de langue constitué de manière à interpeller. Selon Marc Bonhomme dans Les figures clés du discours, "Une figure est un segment d'énoncé dont on perçoit d'emblée la spécificité." Cette analyse corrèle donc avec celle de C. Perelman ou encore avec celle de Catherine Fromilague. Cette dernière met en avant le sens de figura signifiant "forme plastique" en latin. Cette forme plastique n'est donc pas naturelle, ainsi la figure de style littéraire est construite et façonnée par son créateur.

    Quels sont les différents types de figures de style littéraires ?

    Il existe différentes manières de classer les figures de style en catégories. En connaître quelques-unes permet de mieux comprendre les figures de style et d'appréhender la manière dont elles fonctionnent. L'un des classements les plus abordables range les figures de style selon la fonction et l'effet produit dans le texte. Cela permet tout de suite d'identifier la façon dont va agir la figure de style sur le texte et de comparer la figure en question aux autres de la même famille. Cela permet également de bien assimiler les éléments rhétoriques et de briller en société.

    Votre figure de style : analogique ou plutôt de l'opposition ?

    La première catégorie regroupe alors les figures de style fonctionnant par analogie. Ce sont donc des figures littéraires qui permettent de créer des ressemblances et associer des idées grâce à la pensée. On retrouve par exemple la comparaison, la métaphore ou l'allégorie parmi les figures de style par analogie.

    Le regroupement de figures leur étant opposés est les figures de l'opposition. Il comprend les antithèses, les oxymores ou encore les chiasmes. Ainsi, le procédé consiste à opposer deux éléments ou deux idées (parler de la vie pour évoquer la mort).

    J'amplifie ou j'atténue ? Mieux : je substitue !

    Trois autres groupes de figures de style permettent de jouer sur la force des mots dans le texte. Il y a en tout premier lieu les figures de l'amplification. Elles viennent ajouter du sens à un mot, appuyer sur son rôle et donnent au mot une force nouvelle. Parmi ses figures se trouvent l'hyperbole, l'anaphore, la gradation ou encore la répétition.

    Au contraire, lorsqu’on veut exploiter une idée sans utiliser le mot qui convient, parce qu'il est trop fort et peut faire peur (exemple : la mort) ou parce qu'on n'a pas le compliment facile, on exploite les figures de l'atténuation. Dans ce cas, l'euphémisme ou la litote entrent en jeu. Cela donnera par exemple : "Ce n'est pas mauvais" à la place de "C'est répugnant" (euphémisme) ou "C'est très bon" (litote).

    Dans le dernier cas, on peut tout simplement décider de substituer un mot à un autre et cela produit également un effet d'inattendu. Ce sont donc les figures de style de substitution qui interviennent avec, par exemple, la métonymie, la synecdoque ou la périphrase.

    Les figures de style de construction

    Cette dernière catégorie de figure de style regroupe toutes celles qui procèdent par construction syntaxique, grammaticale ou dans le sens. Parmi les figures de style de construction se trouvent alors les parallélismes, l'ellipse, l'anacoluthe ou l'asyndète. Certaines jouent directement sur le mot, d'autres influencent plutôt la construction globale du récit, mais toute jouent sur la façon dont le lecteur perçoit les informations énoncées.

    Il existe évidemment des classements plus littéraires, mais cette façon de percevoir les figures reste un très bon moyen d'appréhender la longue liste des figures de style qui composent la langue française. Alors, une fois qu'elles seront maîtrisées, mettre certaines figures en opposition ou les rapprocher pourra servir l'argumentaire de l'étudiant en lettre ou du critique.

    Voici un rappel des différentes classes de figures de style :

    • figure de style par analogie (comparaison, métaphore, allégorie) ;
    • figure de l'opposition (antithèse, oxymore, chiasme) ;
    • figure de l'amplification (hyperbole, anaphore, gradation, répétition) ;
    • figures de l'atténuation (litote euphémisme) ;
    • figure de substitution (métonymie, synecdoque, périphrase...) ;
    • figure de construction (parallélisme, ellipse, anacoluthe, asyndète).

    Pour poursuivre sa réflexion :

    Liste des figures de style littéraires - Culture Livresque
    Les figures de style sont des procédés littéraires qui dénotent dans la construction d’un texte. Elles servent à créer des effets au moment de la lecture pour un public attentif. Il s’agit donc d’un segment de discours...