Résultats de votre recherche :

    16 février 2021

    Pepper & Carrot : BD jeunesse libre de droit

    Pepper & Carrot : BD jeunesse libre de droit

    De temps en temps, des découvertes littéraires nous laissent sans voix. Cette fois-ci, c'est une BD libre de droit et en Open-Source que je veux vous présenter. La BD s'appelle Pepper & Carrot. L'histoire se découpe en de multiples petites histoires souvent drôles. Il faut savoir que ce webcomic, créé par David Revoy, a été commercialisé par Glénat qui s'est porté mécène de la BD. Cette utilisation est autorisée. On vous explique tout.

    Résumé de Pepper & Carrot

    Pepper est une apprentie sorcière de l'école de Chaosah. Elle est entraînée par ses marraines qui veulent faire d'elle une sorcière puissante connaissant tous les sorts de destructions. Malgré tout, elle et son chat Carrot préfèrent se faire des amis et découvrir la beauté de la magie. Face à ses amies qui réussissent et sont connues, reines ou alors incluses dans des groupes qui l'acceptent, Peper ne trouve pas sa place. Elle se remet en question, elle ne sait pas où sa magie peut la mener. Personne ne la connaît ni ne reconnaît ses talents malgré ses efforts. Et personne n'est là pour l'encourager. Pourtant, au fur et à mesure, elle devient une vraie sorcière, elle grandit et gagne en confiance tout en apprenant de grandes leçons auprès de ses marraines.

    Pepper doit étudier beaucoup de livres de sorcellerie et Carrot le chat est surpris
    Illustration tirée de Pepper & Carrot de David Revoy (épisode 25)

    Une BD libre de droit accessible avec ses supports

    Le projet d'un auteur pour sa BD

    Je veux donner aux autres le droit d'utiliser, de changer et même de commercialiser leurs projets utilisant Pepper&Carrot. Toutes pages, dessins et autres contenus ont été fabriqués avec des logiciels libres (Gnu/Linux), et toutes les sources sont sur ce site (menu 'Sources'). L'utilisation commerciale, les traductions, les fan-arts, l'impression, les films, les jeux-vidéo et le re-partage sur le net sont encouragés.

    L'originalité de cette BD est que l'auteur, David Revoy, donne toute liberté sur sa webcomic. À noter : il s'agit d'un webcomic puisque le support a été publié sur Internet. L'auteur a voulu créer un exemple de média libre. C'est le cas puisqu'il a misé sur qualité du travail et sur la liberté d'utilisation du document. En effet, la BD est libre de droit et peut même être utilisée à des fins commerciales.

    L'auteur compte sur ses lecteurs pour être financé. Et ce n'est pas un petit lectorat qu'il vise. Il faut savoir que la bande dessinée a été traduite dans de très nombreuses langues par des volontaires. Le monde entier peut donc lire la BD et être mécène de l'auteur. Contre une petite rémunération sans prix minimum, le mécène se voit gratifier dans la bande dessinée. Effectivement, il peut trouver son nom ou alors son pseudo à la fin du webcomic avec celui des autres participants.

    Une philosophie de vie et mise à disposition de tous les supports de création

    Avec moins d'intermédiaires entre lecteurs et auteurs, tout le monde y gagne ; vous me financez directement. Aucun éditeur, distributeur ou commercial ne peut exercer des changements sur Pepper&Carrot afin de le faire rentrer dans une case du "marché". ...Et pourquoi Pepper&Carrot ne pourrait-il pas amorcer un changement et ainsi inspirer une industrie en crise ? Essayons !

    Le projet de l'auteur était également de rendre accessible sa BD. En passant par le mécénat, il évite les méandres de la rémunération des maisons d'éditions. En effet, produire un livre coûte cher et la part de l'auteur est maigre. Dans un contrat type, l'auteur peut espérer recevoir 8 % du prix du livre par vente. Selon les maisons d'édition et le nombre de vente, le pourcentage peut monter un peu, mais plus de la moitié des auteurs touchent des droits d'auteur à hauteur de 5 % à 10 %.

    Cela est valable pour un roman, mais dans le cas d'une BD, le prix est encore remisé selon le nombre de participants à la création (auteur, scénariste, graphiste...). Et même si l'auteur touchait 8 % sur les droits d'auteur, le prix d'une BD de 80 pages est d'au minimum 14,50€ alors il ne toucherait que 1,16€ par livre. En passant directement par un financement participatif pour sa BD, il est gagnant en termes de production, de rémunération et de liberté d'écriture. En revanche, il ne reçoit que ce que les participants veulent bien lui donner.

    Maison de Pepper, Carrot et ses mairraines sous la neige
    Illustration tirée de Pepper & Carrot de David Revoy (épisode 24)

    Glénat s'empare du webcomic pour l'impression

    Je vous demande seulement de créditer les œuvres de leur(s) auteur(s) respectif(s) (artistes, correcteurs, traducteurs investi(e)s dans la création de l'œuvre), d'intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'œuvre.

    Les licences permettent donc à toute personne d'utiliser librement l'histoire, de la modifier, de la commercialiser, etc. Voyant le succès de la petite bande dessinée, Glénat a décidé de s'en emparer. La seule demande de l'auteur était d'être mentionné avec les participants quels qu'ils soient (traducteurs, artistes, etc.) et qu'une indication soit donnée en cas de modification de la BD. Glénat a donc respecté cette décision et a sorti plusieurs tomes de la BD pour un prix de 10,95€, soit moins que la moyenne pour une BD avec ce nombre de page.

    Cette différence de prix correspond approximativement aux droits d'auteur et à une partie de la marge que la maison d'édition se réservait. En parallèle, Glénat se fait mécène de David Revoy par honnêteté intellectuelle. On apprend notamment qu'ils reversent environ 350$, soit 292,50€. Ce n'est probablement pas ce qu'aurait touché l'auteur en publiant directement avec Glénat. Il aurait touché plus, mais la BD n'aurait peut-être pas eu le même succès. Glénat a aussi l'honnêteté de renvoyer les lecteurs vers le site de rémunération participatif pour encourager les acheteurs à remercier l'auteur en versant quelques centimes ou quelques euros pour les plus généreux. Je vous invite donc à découvrir cette BD pleine de tendresse directement sur le site de l'auteur, sinon achetez la BD mais pensez à David Revoy.


    Si cette BD vous intéresse :

    Sinon...

    Les carnets de Cerise, un BD touchante - Culture Livresque
    Joris Chamblain et Aurélie Neyret sont les auteurs et illustrateurs de la série Les Carnets de Cerise. Elle est composée de cinq tomes qui se suivent autour d’un thème d’abord présent en filigrane : le deuil...
    Vous pouvez aussi vous orienter vers d'autres BD de littérature jeunesse comme Les carnets de Cerise de Joris Chamblain et Aurélie Neyret.
    // lastname: Revoy // firstname: David // title: Pepper & Carrot