Résultats de votre recherche :

    9 novembre 2021

    Un amour de Swann de Marcel Proust

    Un amour de Swann de Marcel Proust

    Un amour de Swann est l’une des parties du premier volume d’A la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Ce court roman interne à l’œuvre complète reflète la partie la plus représentative et accessible de toute La Recherche, ce qui en fait un outil imparable pour se confronter à l’écriture de Proust sans s’attaquer au monstrueux ouvrage intégral. Retour sur cette œuvre de la littérature que nous connaissons tous et que très peu ont lu.

    Composition de l’œuvre et intrigue de l’histoire

    Tout d’abord, rappelons qu’un amour de Swann est intégré dans le premier volume de La Recherche. Ce volume nommé "Du côté de chez Swann" se découpe ainsi :

    1. Combray ;
    2. Un amour de Swann ;
    3. Nom de pays : le nom.

    Un amour de Swann est considéré comme un court récit assez autonome par rapport au reste de l’œuvre, ce qui en fait l’objet privilégié d’étude et de commentaires. Il faut savoir en effet que seule cette partie est rédigée à la troisième personne du singulier alors que le reste de l’œuvre s'écrit sous le "je". Cette partie semble prendre l’apparence d’une ouverture poétique à l’ensemble de La Recherche.

    En ce qui concerne l’intrigue, peu de choses se passent. Globalement, Proust écrit une histoire d’amour dans toutes ses étapes, de la naissance du sentiment amoureux, au temps du bonheur, puis de la jalousie à la disparition de cet amour.

    Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol - Culture Livresque
    Le cycle « Souvenirs d’enfance » est composé de quatre romans : La Gloire de mon père (1957), Le Château de ma mère (1957), Le Temps des secrets (1960) et Le Temps des amours (1977, posthume)...

    La question du genre littéraire…

    Cette œuvre comme beaucoup d’autres souffre du problème des étiquettes littéraires : est-ce un roman ou un autre type de récit ? Proust lui-même hésitait à appeler cette œuvre un roman. La plupart du temps, il l’exposait comme un "important ouvrage" pour éviter la question. Toutefois, il peut tout de même s’agit d’un roman puisqu’il est composé à partir de personnages pour former un récit avec ses renouements, ses rebondissements et ses dénouements.

    Certes, il ne s’agit pas d’un roman traditionnel puisqu’on suit une histoire qui ne raconte pas le passé des personnages. On est plutôt embarqué dans l’histoire au moment même où ils parlent et on les oublie lorsqu’ils ne parlent plus. Ces personnages sont aussi contradictoires et on découvre plusieurs points de vue sur les personnages selon la personne qui le regarde, mais cette déconstruction de la notion de personnage n’enlève pas à ce récit son caractère de roman.

    Si on part sur l’idée que Marcel Proust écrit un roman, il développe alors une sorte de roman psychologique, voire social et des mœurs en évoquant principalement la souffrance du personnage principal : Swann. Il s’agit d’un roman d’analyse de l’amour et du fonctionnement de la mondanité. Swann traverse également différentes étapes qui lui permettent de mieux comprendre comment répondre aux signes tout en apprenant les codes du milieu social qu’il côtoie, ce qui fait également de ce récit un roman d’initiation.

    Qu’est-ce que le genre narratif ? - Culture Livresque
    Le genre narratif est le plus répandu parmi les types de documents littéraires que l’on trouve dans nos librairies et nos bibliothèques. Cela vient du fait qu’il regroupe les romans, les nouvelles, les contes...

    Les thématiques propres à Un amour de Swann

    Les thématiques abordées dans Un amour de Swann sont nombreuses. On décompte par exemple l’amour et la jalousie, le temps et l’oubli, la mondanité, l’homosexualité et la résurrection du passé grâce à l’art. L’amour et la jalousie demeure à l’origine du récit et nous suivons Swann qui aime jalousement Odette Crécy, jusqu’à en avoir un comportement abusif.

    En ce qui concerne la mondanité, il s’agit principalement de toutes les habitudes liées à ce milieu qui sont développées. On retrouve entre autres l’hypocrisie, les codes et tout le système de clan jalousement gardé mis en avant par un ton souvent ironique et incisif. D’ailleurs, ces scènes mondaines sont souvent construites de manière binaire puisque les extraits s’ouvrent sur une soirée mondaine chez les Verdurins (des bourgeois) et se terminent par une soirée dans un autre clan : les Saint-Euvertes qui eux, font partie de l’aristocratie. Un autre parallélisme est possible entre les thématiques puisque la mondanité se met toujours au service de l’amour.

    L’art a également une grande place dans cette œuvre. En effet, la musique plus particulièrement est régulièrement mise en avant. Tout commence lorsque Swann entend pour la première fois la sonate de Vinteuil. Ce passage est très important dans la construction du roman et l’émergence du sentiment amoureux vient en partie de ce moment. Cette sonate est jouée cinq fois et suit les mouvements de l’amour : elle sera plus triste quand l’amour est déçu, en partie passée sous silence quand l’amour n’est pas complet, etc. C’est par la musique que le sentiment amoureux et son évolution se font ressentir, et c’est grâce à elle qu’il comprendra, en entendant pour la première fois la sonate d’un début jusqu’à sa fin, au dénouement de cette histoire, que l’amour qu’il a éprouvé ne pourra plus jamais être le même.

    Madame Bovary de Flaubert - Culture Livresque
    Madame Bovary est le genre de roman qui ne laisse personne indifférent. Soit vous êtes sous le charme du style de Flaubert, soit il vous a fallu beaucoup de courage (et une bonne motivation, comme le baccalauréat)...

    Citations

    Pour faire partie du "petit noyau", du "petit groupe", du "petit clan" des Verdurin, une condition était suffisante mais elle était nécessaire : il fallait adhérer tacitement à un Credo dont un des articles était que le jeune pianiste, protégé par Mme Verdurin cette année-là et dont elle disait : "Ça ne devrait pas être permis de savoir jouer Wagner comme ça !", "enfonçait" à la fois Planté et Rubinstein et que le docteur Cottard avait plus de diagnostic que Potain. Toute "nouvelle recrue" à qui les Verdurin ne pouvaient pas persuader que les soirées des gens qui n’allaient pas chez eux étaient ennuyeuses comme la pluie, se voyait immédiatement exclue. Les femmes étant à cet égard plus rebelles que les hommes à déposer toute curiosité mondaine et l’envie de se renseigner par soi-même sur l’agrément des autres salons, et les Verdurin sentant d’autre part que cet esprit d’examen et ce démon de frivolité pouvait par contagion devenir fatal à l’orthodoxie de la petite église, ils avaient été amenés à rejeter successivement tous les "fidèles" du sexe féminin.
    Les Verdurin n’invitaient pas à dîner : on avait chez eux "son couvert mis".
    "Voici Mme de Crécy qui a quelque chose à te demander. Elle désirerait te présenter un de ses amis, M. Swann. Qu’en dis-tu ?
    — Mais voyons, est-ce qu’on peut refuser quelque chose à une petite perfection comme ça ? Taisez-vous, on ne vous demande pas votre avis, je vous dis que vous êtes une perfection.
    — Puisque vous le voulez, répondit Odette sur un ton de marivaudage, et elle ajouta : vous savez que je ne suis pas fishing for compliments.
    — Eh bien ! amenez-le votre ami, s’il est agréable."

    Si ce livre vous intéresse :

    Sinon…

    A la Recherche du temps perdu en BD - Culture Livresque
    Stephane Heuet propose depuis 1998 une adaptation de La Recherche de Proust. Je dois avouer n’avoir lu (pour le moment) que la partie intitulée Un amour de Swann. Cette lecture avait été un...
    Pour une entrée douce dans la littérature de Proust, je ne peux que vous conseiller l'adaptation en BD réalisée par Stéphane Heuet !
    // lastname: Proust // firstname: Marcel // title: Un amour de Swann