Résultats de votre recherche :

    17 juin 2021

    Un prix unique du livre à la livraison ?

    Un prix unique du livre à la livraison ?

    Le président de la République Emmanuel Macron a évoqué son projet de prix unique du livre aussi bien en librairie qu'en livraison. L'objectif : permettre aux libraires et aux éditeurs de faire concurrence à des plateformes comme Amazon. Pour y parvenir, l'Etat souhaite réglementer le prix de livraison des livres neufs afin d'empêcher les sites comme Amazon ou la Fnac d'autorisé la livraison à 0,01€, incitant ainsi les acheteurs à passer par leur sire plutôt que par les librairies indépendantes.

    La régularisation du prix de livraison, ça donne quoi ?

    Vendredi 21 mai, le président a pris parti en faveur de la loi imposant aux vendeurs de livres neufs, que ce soit en ligne ou en boutique, d'avoir un même prix de vente. La nouveauté n'est pas là puisqu'il existe déjà une réglementation interdisant aux vendeurs de faire une promotion supérieure à 5% du prix des livres neufs. Le vrai changement, c'est que cette fixation des prix comprendra maintenant les frais de port et de livraison pour les achats. En agissant ainsi, il souhaite aider les libraires indépendants à pouvoir faire concurrence au géant Amazon et sa livraison à 0,01€. Il faut également se souvenir que pendant le confinement, le gouvernement a décidé d'aider les libraires indépendants en prenant en charge les frais d'envoi des livres, ces derniers ne coûtant plus qu'un centime à l'acheteur.

    Il était évident que l'Etat ne continuerait pas à payer pour aider les libraires, il leur fallait un nouveau projet. Alors, ils projettent de fixer le prix du livre ET son prix de livraison. En effet, le gros problème des libraires à l'heure actuelle est qu'ils ne parviennent pas à s'aligner sur les prix de livraison d'Amazon ou de la Fnac et sont donc défavorisés par rapport au géant de l’e-commerce. La loi a donc été proposée par la sénatrice Laure Darcos en décembre et le président laisse entendre qu'il soutient cette proposition. Grosso modo, ce qui va changer c'est le prix minimum de frais de livraison, actuellement statuer à 0,01€ qui devrait augmenter en accord avec l’Autorité de régulation des communications électroniques, la Poste et avec les services de distribution de la presse.

    Un prix du livre déjà réglementé pour permettre la libre concurrence

    Ce n'est pas la première fois que le prix du livre est questionné par l'Etat. En effet, depuis 1981, il existe une loi (la Loi n° 81-766 du 10 août 1981) proposée par le ministre de la Culture de l'époque, Jack Lang, institutionnalisant le prix du livre sur le marché. Cette loi vise à limiter la concurrence trop violente entre les libraires indépendantes et les géants du commerce en ligne en fixant un prix unique de vente du livre défini par l'éditeur. La seule remise possible peut aller jusqu'à 5% du prix du livre.

    Cette loi avait été modifiée en 2014 afin de réguler la concurrence sur internet mais certaines grandes plateformes de vente en ligne sont passées entre les mailles du filet. La nouvelle proposition de loi viendra donc à nouveau modifier la loi Lang afin de rendre plus équitable le commerce du livre en imposant les prix de A à Z. Une augmentation générale du prix de livraison du livre laisse donc présager un plus grand coût du livre en livraison. De quoi inciter les gens à se rendre plus régulièrement en librairie ? Ou bien les lecteurs vont-ils réduire leur liste d'achat ? Au moins, ce projet de loi n'agit que sur le prix du livre neuf et pas sur celui d'occasion, tout du moins pour le moment.


    Pour poursuivre sa réflexion :

    Petite histoire du livre (en Europe) - Culture Livresque
    Revenons aux fondements même de notre sujet de prédilections sur ce blog : le livre. Qu’est-ce que c’est ? Quel est son histoire ? Comment a-t-il évolué ? Voici une petite chronologie du livre, des philosophes barbus...