Résultats de votre recherche :

    20 avril 2021

    Vol de nuit de Antoine de Saint-Exupéry

    Vol de nuit de Antoine de Saint-Exupéry

    Si nous avons fêté les 75 ans du Petit Prince il y a quelques jours, nous célébrons également cette année les 90 ans de Vol de nuit ! Ce roman est celui qui fit au grand public de découvrir Antoine de Saint-Exupéry. Publié en 1931, chez Gallimard, il reçoit la même année le prix Femina.

    Vol de nuit : l’épopée aérienne du courrier postal

    Avec Vol de nuit, Antoine de Saint-Exupéry nous plonge au cœur du quotidien des pilotes qui assuraient les liaisons postales. Mêlant méditation et poésie, ce récit ne laisse personne indifférent.

    Le cadre du roman : l’Aéropostale d’Argentine

    L’action de ce court roman se déroule en Amérique du Sud, entre la Patagonie, le Chili, le Paraguay et l’Argentine. Et pour être plus précise, elle se tient entre le ciel et la base de commandement de la compagnie Aéropostale chargée de distribuer le courrier dans la région. Nous sommes alors au commencement de l’aviation commerciale et au cœur de la bataille avion-train : lequel est le plus pratique ? Le plus rentable ? Le moins dangereux ? Le plus rapide ? Le plus fiable ?

    La compagnie générale aéropostale était française et basée à l’aéroport de Toulouse-Montaudran. Une première ligne transatlantique pour le service postal, mais également pour le transport de passagers, voit le jour dans les années 1920. Antoine de Saint-Exupéry a été pilote pour l’Aéropostale d’Argentine, ainsi que son directeur en 1929. Le travail qu’il décrit, les sentiments des personnages, les paysages survolés sont donc ceux qu’il a lui-même expérimentés.

    Quel est le cœur de l’action ?

    Vol de nuit nous invite à suivre un petit bout de la vie de ses aventuriers du ciel à une époque où piloter un avion était un métier extrêmement dangereux. L’action principale de l’intrigue suit Fabien qui ramenant du courrier de nuit se trouve piégé au cœur d’une tempête. Il ne voit plus rien, n’a presque plus de carburant et ne parvient absolument pas à contacter par radio ni le centre de commandement ni un centre annexe.

    Le bateau qui ne voulait pas flotter, Farley Mowat - Culture Livresque
    Le bateau qui ne voulait pas flotter est considéré comme un classique de la littérature maritime. Il est vrai que tout matelot lisant ce roman se sentira rassuré sur son bateau ! Farley Mowat y raconte...

    Le personnel romanesque : entre pilotes dévoués et contrôleurs entêtés

    Les pilotes et l’inspecteur de la maintenance

    Les deux pilotes que nous suivons dans ce récit sont Pellerin et Fabien. Pellerin est un homme plutôt discret qui aime profondément son travail. Il est chargé de la ligne Chili-Buenos Aires. Fabien est également très dévoué dans son métier et n’hésite pas beaucoup à prendre des risques importants pour livrer le courrier. Il est marié à une femme dont on ne connaît pas le nom. Cependant, on sait qu’elle attache de l’importance à sa vie de couple. Le métier périlleux de Fabien est source de tristesse et désespoir pour elle.

    Une autre figure importante est celle de Robineau, un inspecteur ayant la charge de la maintenance du matériel aérien et qui passe une grande partie de son temps à rédiger tout un tas de rapports sur la ponctualité des employés. Tous ceux qui ont le malheur de retarder les vols par leurs actions se voient inscrits sur les terribles de Robineau.

    Rivière : quoi qu’il en coûte, au nom du progrès

    Le personnage le plus emblématique de Vol de nuit est certainement Rivière. Chef du centre de commandement, il doit veiller à ce que tout le monde puisse accomplir ce travail de la manière la plus efficace possible. Rivière n’a qu’une seule idée en tête : prouver au monde entier que l’avion est bien plus rapide que le chemin de fer pour transporter le courrier. Pour lui, le courrier est sa raison d’exister et doit être livré chaque jour à la même heure. Le courrier doit devenir plus important que la vie même du pilote. Rivière pousse ses hommes à toujours se surpasser, à toujours tenter l’impossible : voler de nuit, peu importe la météo. Pourquoi ? Parce que le temps que gagnent les avions en journée sur les trains est perdu pendant la nuit si les pilotes ne partent pas. Il est donc impératif que le courrier soit en chemin nuit comme jour.

    Point important : Rivière est inspiré d’une personne que Saint-Exupéry a côtoyée lors de son travail en Argentine : Didier Daurat. Né en 1891 et décédé en 1969, il était un pionnier de l’aviation française et a fortement marqué l’histoire de l’Aéropostale. La volonté de Rivière de mener des équipes de pilotes entièrement dévoués à l’aviation et au courrier est en réalité celle de Daurat.

    Rivière est un personnage particulièrement antipathique : tout doit fonctionner le plus parfaitement possible pour que le sacro-saint devoir des pilotes, livrer le courrier, soit accompli en temps et en heure. Il n’hésite pas à envoyer ses hommes en pleine tempête, à licencier un mécanicien avec plus de vingt ans d’expérience à cause d’une erreur de montage d’un moteur, humilie les pilotes manquant d’audace, etc. Mais en même temps, Rivière parvient toujours à inspirer ses hommes, à leur donner confiance en eux, en lui, en leurs appareils. L’épouse de Fabien débarque en pleine nuit au centre de commandement car elle sait au plus profond d’elle-même que son mari est en danger. Elle réclame des explications et des nouvelles à Rivière. Et elle n’aura rien. Elle comprendra seule ce qui est arrivé à son mari.

    Rivière fait donc passer le devoir au-dessus de tout, au-dessus de la vie de ses hommes, "comme si quelque chose dépassait, en valeur, la vie humaine". Est-ce du courage que de braver tous les dangers pour faire progresser les sciences et les techniques ? Car il faut bien que des personnes se sacrifient au nom de la science, au nom du progrès. Est-ce au contraire de l’inconscience et une absence criante d’humanité ? Sûrement un peu des deux. Car Rivière est tout de même affecté lorsqu’il arrive un malheur à ses hommes. Cependant, nous pouvons supposer que si le Petit Prince avait rencontré Rivière, ce dernier aurait trôné à côté du banquier cupide et du roi égoïste.

    Lire Magellan de Stefan Zweig (analyse) - Culture Livresque
    Magellan est un roman biographique qui nous raconte une aventure extraordinaire. Une aventure maritime qui nous rappelle les dangers de la mer et la découverte du monde...

    Pour aller plus loin : Terre des hommes, Courrier Sud et Le Petit Prince

    Si le thème de l’aviation vous intéresse, sachez que Saint-Exupéry a beaucoup écrit sur son expérience de pilote. Voici trois exemples, sûrement les plus connus et incontournables, parmi tous ses écrits :

    • Terre des hommes est une œuvre autobiographique qui traite entre autres de l’Aéropostale. L’élément au coeur de la narration est l’accident de Saint-Exupéry et d’André Prévot au plein coeur du Sahara libyen en 1935.
    • Courrier Sud se déroule également dans le ciel de la Méditerranée mais est plus tourné vers les réflexions qu’offrent le mélange de la solitude à haute altitude et le sentiment d’héroïsme qui habite les pilotes.
    • Le Petit Prince est certainement le roman le plus connu de Saint-Exupéry. Son accident dans le désert libyen sert de point de départ à la rencontre poétique entre l’aviateur et le curieux petit garçon.
    75 ans du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry - Culture Livresque
    Pièce de monnaie, peluches, figurines, stylos, couverts pour enfants, timbres et billets, parc d’attractions, séries d’animation japonaise ou française, le Petit Prince a su séduire le monde depuis 75 ans...

    Citations

    « Trop beau », pensait Fabien. Il errait parmi des étoiles accumulées avec la densité d’un trésor, dans un monde où rien d’autre, absolument rien d’autre que lui, Fabien, et son camarade, n’était vivant. Pareils à ces voleurs des villes fabuleuses, murés dans la chambre aux trésors dont il ne sauront plus sortir. Parmi des pierreries glacées, ils errent, infiniment riches, mais condamnés.
    Parce que les événements, on les commande, pensait Rivière, et ils obéissent, et on crée. Et les hommes sont de pauvres choses, et on les crée aussi. Ou bien on les écarte lorsque le mal passe par eux.

    Si ce livre vous intéresse

    Sinon

    Croire aux fauves de Nastassja Martin - Culture Livresque
    Nastassja Martin est une anthropologue spécialiste des populations arctiques. Elle s’intéresse à la notion d’animisme dans ces peuples aux plus proche des animaux jusqu’au jour où...