Résultats de votre recherche :

    26 avril 2022

    5 héros littéraires amoureux énervants

    5 héros littéraires amoureux énervants

    La littérature possède en son sein un lot de héros littéraires allant du plus sympathique au plus énervant. Il va de soi que tous les auteurs ne veulent pas que nous compatissions avec leur personnage, ce qui fait la richesse du monde littéraire. Toutefois, si certains de ces grands héros nous agacent car l’auteur en a voulu ainsi, il arrive également que d’autres nous tapent sur le système alors même que ce n’était pas volontaire. Cette semaine, retour sur 5 amoureux littéraires qui nous ont agacés.

    Bien évidemment, il va de soi que ce top est subjectif et relève d'une perception de la littérature avec les yeux d'un lecteur du XXIe siècle.

    De l’amour à la limite du harcèlement…

    Certains personnages littéraires se sont laissé aller à leur passion amoureuse au point d’en développer des comportements excessifs envers leur amant. Cela peut mener à une jalousie exacerbée comme à une surveillance accrue, voire obsessionnelle de l’objet aimé.

    1. Saint-Preux dans Julie ou La nouvelle Héloïse de Jean-Jacques Rousseau

    En haut de l’affiche, nous vous présentons Saint-Preux et son amour pour Julie dans Julie ou La Nouvelle Héloïse. Il s’agit d’une œuvre de Jean-Jacques Rousseau écrite sous la forme d’un roman épistolaire et parue en 1761. À l’origine, ce long roman sentimental était intitulé Lettres de deux amans, Habitans d’une petite ville au pied des Alpes. Autant vous dire, vous avez ici tout le programme littéraire de ce livre !

    Alors, pourquoi Saint-Preux nous agace particulièrement, alors même que le titre d’origine nous donne la couleur de ce qui nous attend ? Tout simplement parce que ce personnage est particulièrement exaspérant dans sa façon de gérer son amour pour Julie. Toute l’œuvre est composée de lettres d’amour mielleuses et désespérées, dont la plupart sont écrites par l’ancien précepteur de Julie. Celui-ci est fou amoureux d’elle et ira jusqu’à renoncer à elle pour marquer la suprématie de l’amour sur le bonheur personnel.

    Toutefois, durant toute notre lecture, nous avons eu beaucoup de peine à lire les effusions amoureuses malgré le rejet de celle qui se marie à un autre homme et qui y trouve une sorte de bonheur. Ainsi, Julie continue sa petite vie selon les exigences de ses parents et Saint-Preux continue à idéaliser cette femme qu’il ne connaît plus si bien que cela. Il pourchasse les chimères d’un amour qui ne peut s’accomplir et son romantisme nous fatigue particulièrement… Il faut dire que lire plus de mille pages de lettres d’amour gnangnan, c’est particulièrement éprouvant !

    2. Swann dans Un amour de Swann de Marcel Proust

    Dans les héros amoureux bien agaçants et qui vont trop loin dans leurs histoires d’amour, Swann se tient sur le podium sans aucune hésitation. Dans ce court roman, Swann tombe amoureux d’Odette seulement parce qu’elle ressemble au personnage du tableau de Botticelli. À partir de ce moment, il l’idéalise uniquement pour cette ressemblance.

    Swann n’est pas un très bon amoureux non plus. Il va sûrement encore plus loin que Saint-Preux dans sa quête amoureuse puisqu’il n’hésite pas à faire tous les restaurants de Paris pour retrouver Odette car il souhaite la voir. S’il y a une scène d’échange de baiser, cela ne signifie pas pour autant que l’amour est partagé et pour preuve : elle va tout faire pour l’éviter.

    Il est obligé de la pourchasser dans toute la ville pour la voir, devient jaloux des déplacements de sa dulcinée et de son rival Forcheville. Cet amour tourne au harcèlement jusqu’au moment final de la renonciation de l’amour. Toutefois, nous savons qu’au cours de l’histoire de La Recherche du temps perdu, il se mariera tout de même à Odette.

    A la recherche du temps perdu de Proust - Culture Livresque
    Le légendaire A la recherche du temps perdu est composé de sept volumes écrits par Marcel Proust. Il s’agit d’une œuvre littéraire canonique que nous connaissons tous de nom sans pour autant avoir une connaissance...

    Un trop grand idéalisme dans l’amour…

    Outre la vision de l’amour qui devient parfois effrayante et qui n’est acceptable que dans une vision ultra-romantique de l’amour, il y a aussi l’idéalisme qui mène à une absence d’action ou au contraire à des comportements un peu stupides.

    3. Emma Bovary dans Madame Bovary de Gustave Flaubert

    Une vision de l’amour idéalisée qui mène à des comportements stupides ? Quoi de plus représentatif de l’amour dans Madame Bovary de Gustave Flaubert ? Emma Bovary doit sans conteste intégrer ce classement. En effet, cette enfant ayant passé sa vie à lire fini par croire que les romans d’amour et de chevalerie donnent la véritable définition de l’amour. Ainsi, un amour plus terne ou quotidien, sans ampleur romanesque ne lui semble pas réel.

    Alors, lorsqu’elle épouse Charles Bovary, un homme simple qui l’aime tendrement mais sans folie, c’est la grande désillusion pour elle. Lui est pataud, il découvre l’amour avec cette femme qui entretien déjà une vision très précise de ce qu’elle attend. Et la déception laisse un goût amer chez cette femme qui délaisse son époux et tombe dans des folies dignes de la grande littérature. Elle écrit son propre livre et ses propres drames.

    Cette vision romanesque de l’amour la pousse alors à tromper son mari à plusieurs reprises et avec deux hommes différents. Ces deux hommes l’abandonnent d’ailleurs alors qu’elle propose de fuir avec eux pour vivre un amour interdit. Mais eux ont les pieds sur terre : Emma Bovary n’est pas leur grand amour, seulement une amante que l’on embrasse et que l’on oublie. Toutefois, cette dernière continue à espérer le grand amour, quitte à dépenser tout son argent en cadeaux (comme le ferait un homme pour les femmes dans ses romans) et à ruiner son mari avant de se suicider. Et pourquoi ? Seulement parce qu’elle était triste de ne pas vivre un amour littéraire.

    4. Virginie dans Paul et Virginie de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre

    Virginie mérite d’être dans ce top des héros littéraires amoureux énervant pour plusieurs raisons. Toutefois, ce n’est pas seulement de sa faute si elle intègre ce classement. En effet, Paul et Virginie sont deux enfants qui ont passé leur vie ensemble, en reclus auprès de leur parent restant respectifs. Ils ont été élevés comme des frères et sœurs et ce lien change au moment de l’adolescence.

    Virginie est la première à ressentir un amour plus adulte pour Paul et elle ne le comprend pas. Toutefois, elle sait que ce qu’elle ressent est l’envie de faire de Paul son époux. Elle tente alors de fuir celui qu’elle aime par tous les moyens pour garder une vision innocente et candide de l’amour qu’elle a pour lui. Sa perception de l’amour est donc en partie conduite par l’éducation qu’elle a reçue et l’isolement des quatre personnages.

    Toutefois, ce qui rend ce personnage encore plus déplaisant, ce sont ses actions en tant que femme instruite de la société. En effet, en revenant du continent où elle a été conduite pour parfaire son éducation, elle sait qu’elle veut épouser Paul qui ressent la même chose pour elle. Mais alors que l’amour pourrait enfin éclore, un terrible ouragan mène à la perte du bateau sur lequel elle se trouve. Elle voit celui qu’elle aime se débattre pour venir la sauver, et tout ce qu’elle trouve à faire, c’est refuser l’aide d’un matelot qui souhaite la déshabiller pour qu’elle puisse nager jusqu’à la rive… Elle décide donc plutôt de trouver la mort que de se déshonorer en montrant sa peau. Voilà une mort qui devrait être tragique et belle, mais qui semble plutôt dérisoire et risible.

    Balzac et la Petite Tailleuse chinoise de Dai Sijie
    La Petite Tailleuse chinoise est un roman de Dai Sijie qui a fait sensation au moment de sa sortie. Il raconte avec douceur et humour le destin de 4 jeunes gens sous la politique de Mao...

    Un héros indécis qui rate toutes ses relations amoureuses

    Amour extravagant, amour idéalisé, ou amoureux indécis… Laquelle de ces situations est la plus complexe ? De toute évidence, les héros indécis peuvent laisser leur amour leur échapper. C’est le cas du dernier du classement que nous vous présentons immédiatement.

    5. Frédéric dans L’éducation sentimentale de Gustave Flaubert

    Un dernier personnage peut faire son entrée dans le classement. Il s’agit de Frédéric dans le roman réaliste L’éducation sentimentale de Gustave Flaubert. Ce personnage est particulièrement nigaud face à l’amour. À chaque étape clé d’une potentielle relation, il reste spectateur ou pire, il rate les tests qui lui sont adressés.

    Il va aussi aimer des femmes mais voudra faire de l’amante la reine de son cœur et de la femme tendre et éprise l’amante. Évidemment, il ne parvient à garder ni à vraiment aimer ni l’une ni l’autre. Son envie d’être un héros romantique, un peu à la manière d’Emma Bovary le conduit à un échec complet : toute son éducation sentimentale est manquée.

    Le comble avec ce personnage pataud, c’est qu’il décide d’entrer dans un jeu de séduction digne d’un adolescent lorsque Mme Arnoux est trop vieille pour ces jeux d’amoureux. Définitivement, cet homme n’a rien compris aux femmes et à ce que devrait être l’amour !

    Pour poursuivre sa réflexion...
    L’évolution du romantisme au cours du XIXe siècle - Culture Livresque
    Le romantisme est un mouvement littéraire ayant débuté en France au XIXe siècle. Les thématiques abordées sont souvent l’individu, la nature, l’amour et le mysticisme. Pourtant, tous les sujets...
    // lastname: Rousseau // firstname : Jean-Jacques // title: Julie ou La nouvelle Héloïse